AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]   Jeu 1 Jan - 23:51


Hey, little girl..
(Fall Out Boy) ▽ Don't you know that the kids aren't all, kids aren't alright.
I'm not passive but aggressive. Take note, it's not impressive. Empty your sadness. 
Pour Priam, Azraëlle était un peu sa petite chérie. Lui qui n'avait pas pu avoir d'enfant, et qui ne rêvait pas mieux ; et elle qui n'avait clairement pas eu la vie facile, ils ont réussi à se combler l'un l'autre, un peu inconsciemment, un peu sans le vouloir. Mais ils en étaient là, et au final, l'homme ne voulait rien changer, il l'aimait bien la petite Force.
A vrai dire, ils ne savaient même plus vraiment comment ils s'étaient rencontrés, mais en tout cas, Priam avait du s'armer de toute la patience du monde ; mais c'était quelqu'un de déterminé. Azraëlle n'arrêtait pas de le repousser, mais il voyait bien que quelque chose n'allait pas, malgré ses petits airs de femmes d'affaires 'je-contrôle-tout-merci-ben'. Il ne connaissait pas vraiment son histoire, mais au final, il s'en fichait un peu, tout ce qui comptait pour le professeur aujourd'hui, c'était de prendre soin de la jeune adjointe.

Et il s'était levé ce matin dans cette optique là : prendre soin d'Azraëlle. Ca lui arrivait de se lever en faisant une liste de choses à faire le jour même -Priam n'a jamais caché être bizarre.
Il était vraiment tôt, et dehors il faisait un froid de canard ; le professeur était bien emmitouflé dans une belle veste bleue, le nez caché dans une écharpe blanche. Le soleil se levait à peine ; mais le Porteur était un vrai lève tôt. Il n'avait pas vraiment le choix avec ses cours, de toute façon...

Il arriva devant la magnifique maison d'Azraëlle, blanche, propre, trop propre. Priam leva les yeux au ciel, malgré le fait qu'il y soit un peu habitué. Il avait déjà été chez Azra, quoi que pas souvent, mais il sourit doucement. Il était du genre petit farceur malgré son âge, et il remercia sa manie de faire des doubles des clefs de tous ceux qu'ils connaissaient -avec ou sans leur accord, d'ailleurs, Priam était un homme un peu bizarre, mais gentil dans sa façon d'être.
Avec son double des clefs, il entra dans la grande demeure sans faire trop de bruits. Discret comme une ombre, il s'affaira un instant dans la cuisine, après s'être mis un peu plus à l'aise. Il n'était définitivement pas gêné du tout d'entrer par effraction dans la maison de l'adjointe du maire...

Priam attrapa prudemment le mug de chocolat presque brûlant, avant de monter dans la chambre d'Azra, toujours en étant incroyablement discret. A pas de loup, il entra dans la chambre de sa petite princesse pour s'asseoir sur le lit, le drap se froissant sous son poids. Tout doucement, il passa sa grande main dans les cheveux d'Azraëlle pour la réveiller en douceur :
    « Debout ma belle.. »


(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]   Ven 2 Jan - 11:19


Hey, little girl.
« J'aime passionnément le mystère, parce que j'ai toujours l'espoir de le débrouiller. » Baudelaire

Je n’ai pas l’occasion de dormir énormément. J’ai beaucoup de chose à faire en étant adjointe du maire, et je sais également que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Mais pas cette fois, cette fois j’avais bien méritée de me retrouver dans mon lit, emmitouflée dans mes couvertures et dans ma chemise de nuit noire en soie. Ma chevelure s’étalait en cascade sur mon oreiller aussi blanc que la neige, je devais sans doute avoir des allures de princesses dans ces moments là même si en vérité je suis loin d’en être une.

Plongée dans mes rêves, je rêvais que je gouvernais le monde, que toute la planète m’appartenait. J’étais une bonne souveraine cela dit. Autour de moi j’étais entourée des gens en qui je peux avoir confiance. Je me vois dans mon rêve en train de regarder ma cours, je souris et dit bonjour à la noblesse qui vient me féliciter d’être une reine si parfaite et là, une voix familière se glisse dans mon oreille. Je me retourne et vois qu’il s’agit de Priam. Je souris d’une oreille à l’autre et le prend dans mes bras sous les regards de mes fidèles sujets. Priam est le seul en qui j’ai une totale confiance, je lui confierais ma vie mais je ne le lui avouerais jamais. Le problème de la confiance quand on la donne trop facilement, c’est que les gens en abusent. Alors que si on donne l’impression que jamais personne ne sera digne de votre confiance, les gens se mettent soudain à faire tout et n’importe quoi pour vous prouver que eux, ils peuvent y arriver. C’est un peu ridicule comme façon de procéder mais l’Homme est fait de telle façon que tout ce qu’Il fait dans la vie me semble ridicule.

Un petit soupire et me voilà que je me frotte la joue pendant qu’une agréable sensation se fait sentir sur mes cheveux. Je souris et m’étire doucement en gardant toujours les yeux fermés puis j’entends à nouveau une voix et là j’ouvre des yeux comme dans billes. Je vois qu’il y a un homme près de moi et je hurle à la mort pendant quelques secondes avant de reprendre mes esprits. Si je n’avais pas reconnu Priam, je pense que je l’aurais cramé de la tête aux pieds !

Je respire, doucement, je récupère mon souffle puis je passe une main dans mes cheveux en tentant de reprendre mes esprits. Qu’est ce qu’il lui a prit de me faire une peur pareille ! Comment est ce qu’il est rentré chez moi ? Pourquoi est e qu’il est rentré chez moi ? Et depuis combien de temps est il là ? Je secoue la tête et le regarde en fronçant les sourcils.

« Ca ne va pas de me faire une peur pareille ! Co…Comment est ce que tu es entré chez moi ? Pourquoi est ce que tu es entré chez moi ?! Je te préviens que si tu es là juste dans le but de prendre des photos érotiques de moi à mon insu, je le saurais et tu le payeras cher ! »

Bien sûr, ma dernière phrase était dite sur le ton de la plaisanterie. Je ne sais pas comment est ce que je pourrais qualifier ma relation avec cet homme charmant. C’est plus fort qu’une simple amitié mais pas assez pour que ca soit autre chose. Je suis heureuse de l’avoir rencontré, sans doute ma meilleure rencontre depuis que je suis dans cette ville mais je préfère bouffer des morceaux de verres que de le lui avouer un jour.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]   Mar 6 Jan - 21:53


Hey, little girl..
(Fall Out Boy) ▽ Don't you know that the kids aren't all, kids aren't alright.
I'm not passive but aggressive. Take note, it's not impressive. Empty your sadness. 
Priam n'était pas du tout surprit par la réaction de la Belle au Bois dormant, en fait, si elle était restée calme et s'était réveillée tout doucement, son petit tour n'aurait rien eut de marrant. L'homme sourit, aussi mystérieux qu'un poisson rouge, avant de déposer son chocolat chaud sur la petite table basse à côté du lit de sa belle. Il se leva, et lui caressa une dernière fois les cheveux :
« Tu me poseras toutes les questions que tu veux en bas. Et promis, les photots, je les garde pour moi... Alors habilles toi et descend ! » Il lui fit un clin d'oeil, en souriant. « Je vais faire des crêpes alors dépêches toi ! »

Sans attendre sa réponse, le professeur redescendit jusqu'à la cuisine. Toujours sans gêne, il prépara tout les ingrédients pour faire des crêpes, ainsi que les ustensile utiles. Le plus tranquillement du monde, il prépara ses petits ronds trop bons, sans vraiment faire attention à Azraëlle qui était finalement descendue. Il lui avait déjà préparée une sorte de petite table, en fouillant partout dans les placards, la maison : il lui avait mit une assiettes et des couverts, ainsi que du sucre et autres trucs pour qu'elle puisse garnir sa crêpe.

Priam en cuisina une petite dizaine et alla s'asseoir à table, en observant l'ajointe du mère :
« J'ai fais un double de tes clefs. Uhm... Et promis je n'ai prit aucune photos compromettantes de toi... »

Il se releva rapidement pour ce faire un mug de café, avant de se retourner vers Azra :
« En fait, tu préfères le café ou le chocolat chaud ? » Il hésita quelques secondes avant de lui offrir un sourire chaleureux. « J'avais envie de venir te réveiller aujourd'hui. Je voulais te voir, et juste qu'on parle un peu... »

(c) AMIANTE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]   Jeu 8 Jan - 9:42


Hey, little girl.
« J'aime passionnément le mystère, parce que j'ai toujours l'espoir de le débrouiller. » Baudelaire

 Il sourit à ma plaisanterie, je n’en attendais pas moins de lui. Charmant, rieur, il a tout pour plaire. Je me demande pourquoi est ce qu’il perd son temps avec moi alors qu’il pourrait faire tellement plus de chose dans ses journées.

« Ne t’inquiète pas, je me pose également la question. Si tu m’avais laissé faire depuis le début, vous seriez sous la couette en train de faire des galipettes. »

 
« Ca suffit, laisse moi tranquille ! »


Prenant ma tête entre mes mains, je prends de grandes bouffées d’oxygène avant de les recracher doucement, je voulais faire taire cette voix dans ma tête mais il fallait pour ca que je prenne mes médicaments. Je savais que Priam était habituée à ce genre de réaction. Il est le seul être humain du monde en dehors de l’hôpital psychiatrique où j’ai été enfermée, à savoir que j’entends une voix dans ma tête, c’est pour vous dire à quel point je lui fais confiance et à quel point il n’a pas intérêt de me décevoir un jour sinon je le retrouverais je le ferais cuire de l’intérieur.

Malgré moi, je lui souris quand il dit qu’il gardera les photos pour lui, puis j’ôte ma couverture pour me préparer à m’habiller pendant qu’il redescend dans la cuisine pour faire les fameuses crêpes. J’adore ses crêpes et j’adore qu’il prenne soin de moi. Pourquoi jamais personne n’avait il prit soin de moi comme ca. Entre ma mère l’alcoolique et mon père le lâche, je n’ai jamais eu personne qui me tienne la main pour mon premier jour de classe, quelqu’un qui me dise qu’il faut faire attention aux garçons car ils savent très bien ce qu’ils veulent. Personne ne m’a accompagnée choisir ma robe pour le bal et mon père n’était pas là pour me féliciter d’être nominée au titre de reine, titre que Victoria s’est fait un plaisir de me voler.

« Rhooo ca va on a compris, tu radotes. Change de disque tu veux.»
 
« Fiche moi la paix ! Tu n’existes pas ! Tu es morte ! »

« Ah bhein ca, la faute à qui ! »

J’ouvre le tiroir de ma table de nuit et en sort un flacon de médicament. Je les disperse un peu partout dans la maison sait on jamais. Si j’ai besoin d’en prendre un rapidement comme maintenant, je sais que je peux en avoir un peu partout chez moi. Une fois mon médicament prit, je me détends et attend qu’il fasse effet puis je me lève et commence par aller faire rapidement un brin de toilette avant de m’habiller. Aujourd’hui je ne suis attendue nulle part, c’est mon jour de congés, j’ai prévu de faire un peu de sport puis de m’entrainer dans l’apprentissage de mon pouvoir. Il peut s’avérer très utile mais il faut que je puisse en acquérir la maitrise la plus totale ou il risque bien de se retourner contre moi. Pour ce fait, j’ai opté pour un petit short de sport avec un t-shirt portant le nom de notre ville. Et oui, si je veux devenir la future mairesse, il faut que je montre à mes concitoyens que je suis à fond derrière eux. C’est une tache pénible mais nécessaire, que voulez vous. Arrivée en bas, je renifle un peu le parfum de l’air.

 
« Miam….Ca sent bon dis moi ! J’en ai le ventre qui se tord en six ! »


Je m’installe à table et souris.

 
« Il ne peut pas y avoir de photos compromettantes de moi. Déjà parce que je suis trop jolie pour ca, et également parce que je suis l’adjointe du maire, ne l’oublie pas. Si je vois des photos de moi qui ne devraient pas être divulguées au public, je te retrouverais et je t’attacherais nu à l’arbre de mon jardin avec une pancarte « Quiconque s’en prendra à l’image de mademoiselle Force sera sévèrement puni, que je vous serve d’exemple ! » donc tu es prévenu maintenant. »


Je souris de toutes mes dents avant d’opter pour une crêpe au chocolat. J’adore le chocolat, c’est mon péché mignon. Toutes les femmes vous dirons la même chose mais moi j’en suis complètement droguée, au point que si je n’en ai pas, je peux faire des crises de manques, je serais de mauvaise humeur, mes mains vont trembler et j’aurais l’impression que plus rien n’a de sens dans ma vie. Ca parait un peu surprenant dit comme ca, mais estimez vous heureux que je sois accroc aux endorphines du chocolat et non pas à ceux du crack ou autre drogue que je voudrais faire disparaitre de la surface de la terre !

Je regarde Priam comme une enfant alors que j’étais absorbée par essayer de récolter les dernières cuillérées de chocolat au fond du pot. Il hésitait à me faire un café ou un chocolat, le café ? Quelle horreur. Je n’en bois qu’en public, sinon pour ma part c’est du chocolat au lait. Je lui passe ma commande et souris.

 
« Me parler ? De quoi voulais-tu me parler ? »


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey, little girl. [Priam+Azraëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» [MISSION] Escort Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les habitations :: Azraëlle-